Sélectionner une page

Lorsque l’on est manager, c’est toujours plus délicat d’assumer une période de down. Ou même de le montrer. Mais alors comment faire ? Marie Schorter, Team Lead SDR chez Matera nous donne ses conseils ! 

Comment assumer une période de down en tant que Team Lead ?

Déjà, en tant que Team Lead, je ne me l’autorise pas du tout. Si, il y a un jour où je suis moins en forme, j’ai moins la pêche, je suis moins souriante, je vais faire du télétravail. 

Parce que ça véhicule beaucoup trop ta négativité. Et tu ne peux pas, en fait, il faut tout le temps être à 200%. Après c’est un cercle vertueux, t’es à 200%, ça te donne envie d’être à 200%. Ça arrive d’avoir un petit down. Comme je suis sur un nouveau poste, forcément j’ai la patate à fond. Je suis dans une courbe de progression, j’apprends beaucoup et du coup je suis motivée.

Quand j’étais 100% Account Executive, j’ai eu des périodes de down. Mais je les partageais allègrement avec mon manager. Et lui était hyper à l’écoute de ça. Du coup il trouvait d’autres moyens de me remotiver. Et c’est vrai que je me rends compte que je ne voyais pas s’il assumer ses périodes de down. Il était tout le temps motivé et il m’écoutait.

Mais c’est marrant ce que je dis parce que, les 1 to 1, tous les lundi matin ou lundi dans la journée, ou mardi on fait des 1 to 1 de 30 minutes avec nos managés. Et je me dis c’est le moment de la semaine où je lui infuse toute l’énergie que j’ai. Pour qu’ensuite il la remette dans son travail. Même si c’est bien, je trouve, parce que ça arrive, d’aller un peu moins bien et de le partager pour instaurer un climat de confiance. C’est important aussi. On n’est pas les robots non plus.